1970

Lors de la construction du nouveau collège de Lezoux (C.E.G.), rue de la République, Hugues Vertet réalise quelques observations dans les tranchées des fondations du bâtiment. On se trouve dans l’emprise du groupe des ateliers de Saint-Taurin.

Sommaire

Descriptif des découvertes

En dehors d’un niveau peu épais contenant du matériel antique et médiéval, un puits est découvert dans l’angle de l’emprise des travaux. Autour, formant un demi-cercle parallèle à la margelle du puits, « une masse très dure, qui semblait provenir de la décomposition de ferraille » est observée. L’espace entre la margelle et cette masse ferreuse est colmaté par de l’argile dure mêlée à du fer et à du sable. Très peu de mobilier a été mis au jour. Il correspond principalement à de la céramique commune.

En 1969, une prospection géophysique avait été réalisée à l’aide d’un magnétomètre à proton, mais elle n’avait donné aucun résultat en raison de trop nombreuses perturbations contemporaines (conduites d’eau métalliques, lignes à haute tension).

Bibliographie utilisée

Vertet 1970 : VERTET H., Lezoux, campagne de fouilles 1970 : fouille systématique, sauvetages, Rapport d’opération archéologique, 1970, 37 p.

Fonds Hugues Vertet

  • Documents graphiques : relevés en plan des vestiges (1 pl.)
  • Rapport d’opération : texte (1 p.)

Direction générale de l'Aménagement et du Territoire

Article mis à jour le 27 avril 2018