C’est Mélodie Meslet-Tourneux qui a été sélectionnée parmi 32 candidatures pour venir travailler au Musée de la céramique pendant trois mois à l’automne.

Sommaire

Céramique et photographie

L’artiste rend l’argile sensible à la lumière. Avec la sérigraphie, les transferts en tout genre, le cyanotype au papier salé, elle tente, jusqu’à ce que céramique et photographie s’entremêlent. 

Que dit Mélodie Meslet-Tourneux ?

"Pratiquant la photographie argentique et la céramique, la réunion de ces deux médiums est très vite devenue une évidence. Lier le geste à l’image, lier le passage du corps avec sa trace. Parler de la photographie comme de la céramique : un processus long où les étapes ce succèdent. Cependant, je désire que ces deux médiums s’associent pour témoigner ensemble. ...."

Transposer la photographie sur l’argile c’est ajouter une dimension à la prise de vue. Rajouter du volume à l’image. La terre vient recadrer, délimiter la photographie. Là où s’arrête la terre, s’arrête l’image.

Mélodie Meslet-Tourneux

Son projet au musée

Pour sa résidence au Musée de la céramique, Mélodie Meslet-Tourneux souhaite s’inspirer des collections antiques et de la documentation archéologique de musée. Elle envisage la réalisation de pièces en terre sigillée associées à des images d’archives qu’elle trouvera sur place pour favoriser le geste entre le geste et l’image, le lien entre le passage du corps et sa trace. 

Onigiri 2010 Photographie argentique sur papier porcelaine

Rendez-vous cet automne

Des rencontres avec l’artiste et des ateliers seront programmés à l’automne.

Contact

Céline Françon, chargée de la résidence
Tél : 04 73 73 42 44
Email : celine.franconping@puy-de-domepong.comOuvre une fenêtre pour envoyer un mail

Direction générale de l'Aménagement et du Territoire

Article mis à jour le 28 juin 2019